Bienvenue sur le site web officiel de Cortevaix

Necrologie jacky sarrat

Evénements

Vous êtes artisan, producteur, professionnel? Vous avez un gîte ou chambre d’hôtes? Remplissez le formulaire pour référencer votre activité sur le site web communal

Activités professionnelles

Calendrier 2022-Collecte des déchets Cortevaix-Ameugny-Taizé

Décès de Monsieur Jean Spaëth

Souvenons nous de ...

Monsieur Jean Spaëth

décédé le 29 novembre 2021 – 

Jean Spaëth est né le 24 février 1924 dans la citadelle Vauban de Longwy en Meurthe-et-Moselle. Troisième fils d’une fratrie de Lorrains, il a passé son enfance avec ses parents commerçants à Metz puis à Lorry-Mardigny au sud de la ville. Ses attaches bourguignonnes lui viennent de son grand-père  Merlin de Longwy né à Cortevaix, militaire engagé en 1882 à la frontière belgo-luxembourgeoise puis sidérurgiste.

En 1940, lors de la deuxième annexion de l’Alsace-Moselle par le IIIe Reich, les parents anticipant le désastre, poussent leurs fils Jeannot 16.5 ans et François presque 18 ans à l’exode en zone libre afin d’éviter leur enrôlement dans la Wehrmacht. Leur frère aîné Raymond est déjà engagé dans la Marine aux antipodes, puis à Londres.

Les deux frères, après un long et sinueux périple en vélo de 600 km sous les attaques  aériennes, dans les Vosges et le Haut Jura,  arrivent chez leur grand-tante Merlin à l‘actuel n° 3 route de Mont au Bourg de Cortevaix.

Peu de temps après, leurs parents expulsés en juin 1940, se réfugient à Cortevaix puis à Mont à l’actuel n°1 Rue du Grand Puits où ils résideront jusqu’à la Libération.

Pendant l’exil, Jeannot fera connaissance d’une jeune Cortevaisienne du Moulin de Crouzot,  Gabrielle Rondot, qu’il épousera à la fin de son engagement dans l’armée d’occupation en Allemagne.

Il travaillera quelques temps au Moulin avec son beau-père puis il retournera en Lorraine. Menuisier de formation, il fera carrière dans les ateliers puis à la direction régionale SNCF de Metz.

Après quelques temps à Lorry chez ses parents avec Gabrielle et leurs trois enfants : Christiane, Daniel et Alain, il quittera cette commune pour Montigny-lès-Metz où il a construit la maison familiale pendant ses heures libres.

A Montigny, avec Gabrielle, ils seront très engagés dans un mouvement social-chrétien, apportant de l’aide sous différentes formes à ceux qui en éprouvent le besoin.

Ils  résideront à Montigny jusqu’à leur retraite en 1979 qu’ils passeront à Cortevaix depuis lors.

Ils ont 9 petits-fils, et 11 arrière-petits-enfants.

Jeannot avait retrouvé ici, ses frères Raymond et François. Eclectique dans ses occupations et centres d’intérêts, il aimait particulièrement  bricoler et s’occuper de ses abeilles et des ruches qu’il construisait. C’est une vieille passion qu’il pratiquait à Montigny dans son jardin. Il taquinait volontiers le chevesne à la mouche dans la Guye.

Enfin, dès sa retraite, Jeannot s’impliqua activement à la Villa Ste-Agnès de Bonnay où il préparait les offices dominicaux jusqu’aux années 2000.

Pendant de nombreuses années, il a participé aussi à l’organisation des réunions, des voyages et des repas du club du troisième âge de Cortevaix où il était secrétaire.

A 93 ans, il perd son épouse Gabrielle en 2016. Il consacrera ses dernières années devant son ordinateur, à lire de nombreux textes tout en écoutant de la musique.

Il décède le 29-11-2021 à Cluny à l’approche de ses 98 ans. Il était le doyen de la commune.